Rechercher
  • Anthony Caudal

Comment les détectives font des filatures dans Paris ?

Dernière mise à jour : 26 sept.



La filature est un mode opératoire permettant au détective privé d’obtenir des éléments utiles à une enquête. Concrètement, il s’agit de suivre un ou plusieurs individus, sans se faire remarquer, afin d'observer en toute discrétion leur emploi du temps.



Les principaux cas de surveillances des détectives privés :

Les détectives peuvent avoir besoin de faire des filatures pour de multiples raisons.

  • Dans le cadre d’un adultère, une filature peut être envisagée afin de vérifier si une personne se rend chez son amant ou sa maîtresse.

  • L' enquêteur peut également suivre un commercial pour voir si ce dernier respecte sa clause de non-concurrence ou que celui-ci ne donne pas des informations confidentielles à un concurrent.

  • Le détective peut être autorisé à suivre un salarié en arrêt maladie qui travaillerait illégalement.

  • Autre cas, surveiller un adolescent aux fréquentations douteuses et nuisibles qui se drogue ou se fait racketter.

La complexité des filatures est réelle :

Faire une filature n’est pas une chose aisée et cette action doit être réalisée par de véritables professionnels.

En amont, le détective privé doit mettre en place un plan d’action cohérent et précis.




  • Étudier la configuration des lieux est obligatoire. Une filature varie énormément en fonction de la localisation. Ainsi, une filature en zone pavillonnaire ne démarrera pas de la même façon qu’une filature en centre-ville.


  • Savoir rester naturel, attentif et faire preuve d’adaptation. Suis-je bien placé pour engager la filature ? Combien de sorties la cible peut-elle emprunter ? Est-ce que le lieu de démarrage est surveillé par des caméras de surveillance ou des agents de sécurité ? Voici tant de questions qu’un fileur doit se poser avant de débuter sa mission. Le bon sens et la discrétion seront les meilleurs atouts d’une filature réussie.

  • Choisir le meilleur moyen de locomotion en fonction de la personne à suivre. C’est pourquoi il est important de bien préparer son dossier en interrogeant le mandant sur les habitudes de la personne à filer. La personne peut utiliser divers moyens de locomotions comme la voiture, la moto, le vélo, la trottinette électrique, ou même rester à pied et emprunter les transports en commun.

Le cas particuliers des filatures à Paris :

  • Avec beaucoup de filature pédestre, c'est-à dire à pied. Dans ce type de situation, il est primordial de savoir rester discret, de gérer la distance avec son sujet en fonction de la densité de piétons, mais surtout de ne jamais croiser son regard. Le rythme du fileur doit être celui de la rue et de son environnement. Vous devez être monsieur tout le monde et vous fondre dans la masse. Lorsque la personne prend les transports en commun ou monte dans un taxi à la volée, il s’agit d’être prêt.

  • Suivre une personne qui utilise la voiture ou la moto. Dans ce cas, il faut savoir garder son sang-froid et sa concentration car les risques d’accidents sont élevés. Le détective doit faire preuve d’une grande attention. La filature doit être établie sans causer ni accident ni infraction. Le fileur doit être doté d’une vigilance accrue.

Choisir le mode de locomotion adapté :

  • Les filatures en deux roues : la moto est idéale pour les filatures en ville car elle permet de se faufiler dans les embouteillages et de jouer avec les angles morts de la personne suivie. En contrepartie, utiliser la moto est très dangereux en cas de mauvais temps.



  • Les filatures en voiture pour suivre quelqu’un en zone rurale c’est l’idéal mais en zone urbaine comme Paris c’est compliqué. En effet, le fileur aura alors moins de chance de se faire repérer qu’en moto mais aura plus de probabilité d’être pris dans les bouchons ou bloqué par un feu rouge.

  • Privilégier le travail en équipe pour suivre quelqu’un car “filocher” en voiture reste une tâche complexe, notamment si le fileur est seul. Un duo, voire un trio, d’enquêteurs est un dispositif idéal afin de mener à bien une filature. Ainsi, chacun va être en mesure de quadriller un angle de vue ou encore de prendre le relais si cela s’avère nécessaire. Par ailleurs, l’équipe de fileurs va pouvoir s’informer de la situation en temps réel. Le travail de groupe permet de maximiser les chances de réussir sa filature et d’obtenir ainsi les résultats recherchés.


Concernant les coûts et l’organisation de la mission, il s’agit évidemment de planifier au mieux les interventions pour espérer obtenir le meilleur résultat. Nos équipes savent travailler en urgence mais rien ne vaut une bonne préparation et la mise en place de moyens économiques adaptés pour obtenir les meilleurs résultats.


Les enquêteurs de l’agence sont tous diplômés et disposent des autorisations nécessaires, ils sont donc en mesure de vous venir en aide.





N’hésitez pas à nous consulter pour de plus amples informations.



28 vues0 commentaire